avr. 16

ÉGLISE ET POUVOIR POLITIQUE: quatorze siècles de relations fusionnelles et cahotiques …

0 commentaire

 

 

Par Philippe Estrade

De la liberté religieuse instaurant le christianisme, impulsée en 313 par l’empereur Constantin, aux lois de 1905 instituant une rigoureuse séparation du pouvoir politique et du pouvoir confessionnel, le chemin fut long et terrassé d’affrontements divers durant près de 14 siècles. La guerre civile et religieuse en France au 16e siècle sous les Valois, résultant du conflit avec le mouvement protestataire en pleine expansion, constitua un temps fort et tragique dans l’histoire de notre pays. Puis de nouvelles règles législatives sévères et intraitables impulsées sous la 3e République, voulant favoriser un nouveau « modernisme politique et institutionnel », virent le jour à l’aube du 20e siècle.

La suite, très intéressante croyez moi, est ici : https://pluton-magazine.com/2018/12/04/eglise-pouvoir-politique-quatorze-siecles-de-relations-fusionnelles-cahotiques/

Derniers posts
  • Même de nos jours où ils doivent atteindre environ une dizaine de millions d’individus, du sud du Mexique au Honduras, les Mayas sont toujours debout et fiers. Depuis 2600 avant J.-C. jusqu’à notre époque, les peuples mayas sont toujours parvenus à survivre à toutes les épreuves de l’histoire et à leur asservissement par les aztèques ou les conquistadors. Cette culture fascinante de Mésoamérique, dont l’apogée fut atteinte entre le 3e et le 5e siècle après J.-C., a offert un degré de civilisation étincelant, qui a marqué notamment les grandes étapes de l’architecture et de l’astronomie. Mot générique, le terme maya, traduction de maïs, regroupe un ensemble d’ethnies d’Amérique centrale qui partagent un patrimoine culturel et linguistique exceptionnel. D’ailleurs, il conviendrait d’évoquer les peuples mayas plutôt que le peuple maya, car ces populations, dont l’indianité pratiquée encore aujourd’hui demeure très forte, se distinguent en communautés différentes, chacune animée par sa propre identité historique et culturelle ainsi que par la langue, qui se singularise selon les régions. Contrairement à celle de leurs voisins incas du sud, qui apparaîtront quelques siècles plus tard, l’organisation maya ne s’appuyait pas sur un royaume structuré ou un empire, mais sur des cités-États indépendantes pourvues chacune de monarchies établies souvent concurrentes et génératrices de conflits. Par Philippe Estrade Auteur-Conférencier pour en savoir plus : https://pluton-magazine.com/2019/09/08/grandes-civilisations-les-mayas-une-culture-qui-a-survecu-a-tous-les-asservissements/
  • DES CULTURES DE L’INDUS ET DE L’EMPIRE MOGOL À GANDHI, L’INDE FASCINANTE ET ENIVRANTE… https://pluton-magazine.com/2019/05/06/grandes-civilisations-des-cultures-de-lindus-et-de-lempire-mogol-a-gandhi-linde-fascinante-et-enivrante/
  • NAPOLÉON III, LOUIS XVI, CATHERINE DE MÉDICIS ET BIEN D’AUTRES NE FURENT PAS EPARGNÉS PAR LES HISTORIENS DE LA TROISIÈME RÉPUBLIQUE Par Philippe Estrade. Auteur-conférencier https://pluton-magazine.com/2019/04/05/rencontre-avec-les-mal-aimes-de-lhistoire/